La formation continue des magistrats se poursuit en distanciel

Après les annonces du président de la République le 28 octobre dernier, l’ENM a de nouveau adapté ses activités de formation continue pour assurer la continuité pédagogique : toutes les sessions dédiées aux changements de fonctions des magistrats sont ainsi assurées en distanciel et 20 formations sur des thématiques diverses sont également maintenues en novembre et décembre.

Malette Moddle

Les formations aux changements de fonctions assurées

Prioritaires lors de la reprogrammation de l’offre de l’ENM rendue nécessaire par la crise sanitaire pour cette fin d’année, les formations obligatoires des magistrats suite à un changement de fonction sont maintenues. Alors que leur durée a été adaptée par un arrêté du 9 juillet 2020 – passant des 10 jours habituels à 7 jours d’enseignements théoriques, et de 2 à 3 semaines à 5 jours de stage pratique en juridiction –, elles avaient d’abord été pensées en format hybride mêlant présentiel et distanciel avant de basculer, depuis le 30 octobre dernier, intégralement en distanciel.

« Le format de classe virtuelle, testé à de très nombreuses reprises par les formateurs et apprenants de l’ENM depuis mars, permet aux intervenants de dispenser un contenu de formation interactif identique aux enseignements en présentiel », explique Laurence Begon, sous-directrice de la formation continue par intérim. « En parallèle, l’ENM met à disposition des magistrats une documentation en ligne sur les différentes fonctions », ajoute-t-elle.

Si le format des sessions change, l’obligation de formation formulée par le décret du 4 mai 1972 suite à une nomination à de nouvelles fonctions demeure.

20 sessions de formation continue maintenues sur des thèmes variés

Au-delà de ces formations aux changements de fonctions, l’ENM maintient en novembre et décembre une vingtaine de sessions de formation continue sur des thèmes variés, notamment des modules du cycle approfondi d’études judiciaires (CADEJ) et de la formation interprofessionnelle « Magistrats, avocats, juristes. Mettez à jour vos connaissances et vos pratiques » .